Hebdomadaire Nigérien d'Analyses et d'Informations Générales

Lutte contre le terrorisme : Trois pays se retirent du Mali

Après la France et la Suède, le Royaume-Uni et la cote d’Ivoire retirent leurs forces de la MINUSMA pour cause de la présence du groupe russe Wagner. L’annonce a été faite le lundi 14 novembre 2022. Les troupes britanniques et ivoiriennes sont déployées au Mali dans le cadre de la mission des Nations unies.
La Côte d'Ivoire a annoncé le retrait progressif de ses militaires et policiers engagés au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), dans une correspondance adressée au Bureau du Secrétaire Général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies à New York.
Même si la Cote d’Ivoire n’a pas donné les raisons du retrait progressif de leur contingent au Mali, l’on voit la crise qui perdure entre les autorités maliennes et ivoiriennes sur l’arrestation de 49 militaires ivoiriens à Bamako le 10 juillet dernier, accusés d'être des mercenaires.
Les forces britanniques sont quant à elles, censées rester pendant trois ans au Mali, au sein de la mission des Nations unies pour la stabilisation de la région. Leur retrait est annoncé par le ministre délégué aux armées James Heappey devant le parlement britannique. Le gouvernement britannique a justifié sa décision par la conséquence de : « deux coups d’État en trois ans » à Bamako et qui ont « miné les efforts internationaux pour parvenir à la paix ».

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Coopération militaire France Afrique : Un tournant décisif de Barkhane au Sahel

Le président français Emmanuel Macron a, dans son speech traditionnel à la veille de la fête nationale française, annoncé l’avenir de la présence des forces françaises en Afrique. Dans son intervention destinée aux Armées, Emmanuel Macron a longuement évoqué le futur de l’opération Barkhane, qui a entamé son retrait du Mali, après huit ans de présence. Un retrait qualifié de «légitime», selon le président Emmanuel Macron.
Selon le président français, les efforts de Barkhane n’ont pas été vains, malgré les critiques. Le retrait de Barkhane du Mali n’est pas la fin de la présence en Afrique puisque le président Emmanuel Macron a indiqué que la France, va donc poursuivre son combat contre les groupes djihadistes.
Cette présence militaire sera désormais plus discrète et imposera de revoir l’ensemble des dispositifs français en Afrique.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

USA : Le droit de tuer !

Nous sommes tous émerveillés par le rêve américain, par la démocratie américaine et par la puissance des Etats Unis, ce pays où tout est possible, en termes de promotion humaine, d’accomplissement individuel et collectif.
Cependant, on ne peut pas ne pas s’indigner devant les excès que l’exception américaine autorise. Parmi ces excès, figure la liberté d’acquisition et de détention d’armes par les citoyens d’un pays qui, pourtant dispose de la plus puissante armée au monde ; des plus puissants services de renseignement et de sécurité. Des excès qui, malheureusement, conduisent à des tragédies comme cette fusillade du 24 mai 2022 où un adolescent abat froidement 19 mômes et deux de leurs enseignants dans leur école dans la ville d'Uvalde au Texas.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Forum régional pour l’Afrique de l’Ouest : Sur le RAPPORT MONDIAL 2021/2022 : Tendances Mondiales en matière de liberté d’expression et de développement des médias

Dakar - L’UNESCO, à travers son Bureau de Dakar et ses bureaux pays de la sous-région ouest-africaine, organise le 05 Mai 2022, un Forum régional pour l’Afrique de l’Ouest, en vue de la présentation du rapport mondial 2021/2022 sur les Tendances en matière de liberté d’expression et de développement des médias.

Placée sous le thème du « Journalisme comme bien public », l’initiative vise à promouvoir auprès des acteurs du secteur les conclusions dudit rapport, et à sensibiliser les différentes parties prenantes à la mobilisation pour soutenir les efforts visant à améliorer la liberté d’expression et à garantir la sécurité des journalistes dans la sous-région. Cette rencontre sera l’occasion de faire le point sur la liberté d’expression dans les pays de l’Afrique de l’Ouest mais également d’évaluer de manière critique les défis et opportunités auxquels est confronté le secteur des médias. Un accent particulier sera mis sur la notion de journalisme comme bien public.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Classement mondial de la liberté de la presse 2022 : La nouvelle ère de la polarisation

La 20e édition du Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF révèle une double polarisation, amplifiée par le chaos informationnel : polarisation des médias entraînant des fractures à l’intérieur des pays et polarisation entre les États sur le plan international.  Le Classement mondial de la liberté de la presse, qui évalue les conditions d’exercice du journalisme dans 180 pays et territoires, démontre en 2022 les effets désastreux du chaos informationnel (un espace numérique globalisé et dérégulé, qui favorise les fausses informations et la propagande). Dans les sociétés démocratiques, le développement de médias d’opinion sur le modèle de Fox News et la banalisation des circuits de désinformation, amplifiée par le fonctionnement des réseaux sociaux, provoquent un accroissement des clivages. Sur le plan international, l’asymétrie entre, d’une part, les sociétés ouvertes et, d’autre part, les régimes despotiques qui contrôlent leurs médias et leurs plateformes tout en menant des guerres de propagande, affaiblit les démocraties. Aux deux niveaux, cette double polarisation est un facteur d’intensification des tensions.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sommet Union Européenne-Afrique : L’avenir sécuritaire du sahel retient l’attention

Le sixième sommet Afrique –Union Européenne se tient du 17 et 18 Février 2022 à Bruxelles. Au menu de cette rencontre, le sort des armées françaises, européennes et même de la MUNISMA au Sahel. De nombreux chefs d’Etats, de nombreux opposants, des membres de la société civile des deux continents seront à Bruxelles. Le sommet se veut « une occasion unique de jeter les bases d'un partenariat renouvelé et approfondi entre l'Union Afrique et l'Union Européenne.
Se tenant dans un contexte particulier, caractérisé par la dégradation des conditions sécuritaires dans plusieurs régions du continent africain, les dirigeants devraient débattre de la manière dont les deux continents peuvent renforcer voire redéfinir le partenariat. Au menu du sixième sommet, la question de la stabilité et la sécurité, d'investissements en tenant compte des défis tels que le changement climatique et la crise sanitaire actuelle. L’Union européenne soutient la force conjointe du G5 Sahel.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Recrudescence des putschs La Force en attente de la CEDEAO doit s’adapter

La Force en attente de la CEDEAO (FAC) est une force multidisciplinaire composée de militaires, de policiers et de civils issus des États membres de la CEDEAO. Elle met à disposition du personnel pour les missions et opérations de soutien à la paix régionales et continentales. Cette formation vise à améliorer la préparation aux interventions de la FAC, qui est opérationnelle depuis 2015. La Force en attente de la CEDEAO (FAC) constitue une des cinq composantes de la Force africaine en attente (FAA). La FAC est notamment composée d’un groupement de force d’environ 2500 hommes, pouvant être déployée rapidement.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Coopération : un nouveau cadre de partenariat et engagement financier entre le Togo et l’UE

Une cérémonie officielle de présentation et de lancement du Document Conjoint de Programmation pluriannuelle 2021-2027 (DCP) a été organisée, à Lomé, le 12 janvier 2022, au siège du Ministère de la Planification du Développement et de la Coopération. Ce nouveau document renforce et élargit les domaines des interventions entre le Togo et l’Union Européenne sur la période de 2021 à 2027.Conduit en 2021 dans une démarche inclusive avec l’Union Européenne, l’Allemagne et la France, le Document Conjoint de Programmation définit le cadre des interventions des partenaires européens en appui aux efforts du gouvernement togolais pour les sept prochaines années. Il s’inscrit dans la droite ligne du Plan National de Développement (PND) et de la Feuille de Route Gouvernementale Togo 2020-2025.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Articles similaires

RCCM/NI/A/971 NIF:19086/S

  •  

    +227 90 69 50 56

  •  

    +227 96 29 07 20

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •  

    Derrère Grand Marché, Niamey - Niger

Newsletter

Recevez les meilleurs articles dans votre courrier électronique et ne manquez jamais l'actualité importante d'ici et d'ailleurs.